Le défi Watch Snob: Panerai

Le défi Watch Snob: Panerai

Regardez Snob: Le dernier mot sur Panerai

Anonyme
demande



StyleCe sera mon anniversaire (18 ans) et j'ai besoin de quelques conseils.Pensez-vous que ce soit acceptable de porter une chemise et une veste noires avec un pantalon et un gilet gris?Répondez maintenant>Page 1 de 4

Tout le monde est snob à propos de quelque chose. Pour certains, le snobisme se manifeste dans le café. Ces personnes contournent les chaînes pour le torréfacteur biologique / cultivé à l'ombre / respectueux des oiseaux en bas du bloc.Les snobs de cinéma évitent les superproductions pour les films avec sous-titres et les femmes qui ne se rasent pas les aisselles. Mais laissons de côté le terme plutôt vulgaire snob, avec ses connotations négatives. Quel que soit l'objet de votre discernement, le thème commun entre nous est l'appréciation de l'essence de quelque chose, de sa pureté d'esprit et de son respect des traditions.

Je suis snob des montres. J'ai, dirons-nous, des opinions assez éclairées sur les garde-temps. L'horlogerie est une forme d'art vieille de plusieurs siècles et je considère qu'elle mérite d'être honorée en tant que telle. Cela signifie que ceux qui daignent se dire horlogers doivent être honnêtes sur le métier et repousser les limites du chronométrage mécanique sans perdre de vue leur lignée. Je n'ai pas de quartier pour les marques horlogères qui prétendent être ce qu'elles ne sont pas, et pour celles qui colportent des histoires au lieu de montres.

Bien que je ne limite pas mon snobisme aux montres, c'est le sujet sur lequel je suis invité à exposer 52 semaines par an. Pour cette pénitence, je suis récompensé par le scepticisme, la dérision, les accusations et l'appréciation occasionnelle. Comme mes fidèles disciples le savent, mon plus grand ennui horloger est la prise de contrôle hostile de marques autrement raffinées par la cabale connue sous le nom de départements marketing. Contrairement aux horlogers qui passent des années à perfectionner leurs compétences grâce à des apprentissages, les spécialistes du marketing dérivent souvent vers une marque horlogère à partir d'un poste similaire, par exemple, dans une entreprise de parfums ou de bagages, et adoptent les mêmes tactiques saccharines. Ils s'appuient paresseusement sur des héritages douteux, des liens ténus avec la course automobile et l'aviation, et des endosseurs de célébrités ou, comme les spécialistes du marketing aiment les appeler, des amis de la marque - comme si ces acteurs et athlètes à l'ego gonflé leur venaient plutôt par pure enthousiasme. d'un désir de garde-temps gratuit et d'invitations à des lancements de produits dans des lieux exotiques.

La partie la plus triste de ce renversement du marketing est que de nombreuses marques construisent en fait de belles montres qui pourraient se justifier par leurs propres mérites. Nous n'assistons qu'à une renaissance de l'horlogerie, et la confluence des matériaux et des techniques modernes avec des traditions séculaires se traduit par des garde-temps d'exception. Des réalisations aussi majestueuses qu'un échappement à force constante ou aussi simples qu'un pont fini à la main doivent être célébrées. Mais au lieu de cela, les spécialistes du marketing utilisent des éditions limitées et des apparitions sur le tapis rouge pour se plier aux masses.

Je suis peut-être snob, mais je ne joue pas aux favoris. Montrez-moi une bonne montre et je vais, quel que soit le nom sur le cadran, faire l'éloge aussi vite que je vais habiller un prestigieux maison pour l'horlogerie paresseuse ou les radotages axés sur le marketing. Un nom sur lequel je suis dur depuis des années est Officine Panerai. De peur que les lecteurs ne pensent que mon aversion pour cette marque est simplement basée sur une mauvaise assiette de calamars à Portofino ou une relation ratée avec un Vénitien, ni joué, je vous assure. Mon problème avec Panerai a été avec un manque distinct d'authenticité - certainement dans les années depuis que Rambo a relancé ce qui était autrefois un fabricant d'instruments sous contrat avec le gouvernement (et l'écurie de Richemont). Alors que Panerai n'a pas été trop désireux d'échanger sur sa riche histoire en tant qu'entreprise familiale italienne, il n'a pas tardé à quitter Florence pour les confins confortables de Neuch.àtel et construire une entreprise qui ne ressemble guère à elle-même, à part des photos granuleuses des hommes-grenouilles de Mussolini faisant sauter des navires en portant des montres Panerai.

Depuis la renaissance de Panerai à la fin des années 1990, la société a beurré sa focaccia en vendant deux styles de boîtiers gonflés avec des mouvements de montre de poche à 200 $ à des prix plus adaptés à un véritable fabrication , citant un niveau de finition plus élevé comme justification. Mon dégoût pour la mode des montres surdimensionnées est bien connu, mais même cela, je pourrais oublier si Panerai ne vendait pas ses montres de la taille d'un héros d'action stéroïdien à des prix tout aussi stéroïdiens.



Page suivante