Un influenceur trans s'excuse après avoir déclenché une tendance à la sortie d'hommes homosexuels au Maroc

Naoufal Moussa, l'influenceuse trans également connue sous le nom de Sofia Taloni, s'est excusée pour son rôle dans le récente sortie massive d'homosexuels au Maroc , Reuter rapports.



Lors d'une session en direct sur Instagram diffusée en avril, Moussa a encouragé ses abonnés féminins à localiser les hommes homosexuels autour d'eux en téléchargeant des applications de rencontres et en créant un faux profil. Ses flux en direct réguliers ont été vus par jusqu'à 100 000 personnes.

Sa suggestion a conduit à la diffusion de captures d'écran desdits profils de rencontres sur les réseaux sociaux, entraînant la sortie de dizaines d'homosexuels au Maroc, où l'homosexualité est illégale et où les personnes LGBTQ+ ne sont pas protégées par les lois anti-discrimination. En conséquence, au moins trois hommes ont été expulsés de chez eux, ont déclaré des militants LGBTQ + le New York Times , tandis que d'innombrables autres ont déclaré avoir été victimes de chantage, de menaces et de harcèlement.

Maintenant, Moussa regrette que ses conseils aient été utilisés pour 'cibler les hommes homosexuels au lieu de les rapprocher de la société dominante' au Maroc, a-t-elle déclaré à Reuters.



'Mon intention était d''humaniser', de 'dé-diaboliser' et de 'normaliser' les homosexuels au Maroc afin que nous arrêtions de les considérer comme des parias', a-t-elle déclaré. 'Je voulais littéralement que les gens considèrent les homosexuels comme l'homme ou la femme d'à côté et qu'ils arrêtent le fantasme négatif sur qui sont les homosexuels, à quoi ils ressemblent et comment ils vivent.'

Contenu Twitter

Ce contenu peut également être consulté sur le site est originaire à partir de.

Dans sa première émission, Moussa a spécifiquement encouragé les filles et les femmes qui pensent avoir des maris et des fils virils et hétéros à télécharger les applications de rencontres gays. 'Ces applications vous montreront les personnes proches de vous. 100 mètres, 200 mètres, même juste un mètre, juste à côté de vous dans le salon », a-t-elle déclaré en direct.



Moussa a grandi au Maroc mais vit maintenant en Turquie. Elle comptait plus de 627 000 abonnés Instagram au total avant que ses comptes Instagram et Facebook ne soient suspendus en avril par Facebook, suite à la pression publique d'activistes comme Adam Eli et l'organisation marocaine de défense des LGBTQ+. Nassawiyat .

Un porte-parole de Nassawiyat a déclaré que Moussa devrait désormais utiliser sa plateforme pour 'sensibiliser à l'homosexualité et à la transsexualité'.

'Nous ne sommes pas contre [Moussa] mais elle a fait du mal à beaucoup de gens', a déclaré le porte-parole à Reuters. Nous avons un vrai problème avec le système et la façon dont il construit des monstres et intériorise l'homophobie et la transphobie.


Plus de belles histoires de eux.