Les personnes LGBTQ+ de couleur sont deux fois plus susceptibles de contracter le COVID que les personnes blanches Cishet

Les personnes LGBTQ + de couleur contractent le COVID-19 au double du taux de leurs homologues blancs, selon un étude publiée cette semaine . L'étude a révélé que 15 % des personnes LGBTQ+ de couleur avaient été testées positives pour COVID-19, mais seulement environ 7 % des personnes blanches ont signalé un résultat de test positif, qu'elles se soient identifiées ou non comme LGBTQ+.



Le Williams Institute de l'Université de Californie à Los Angeles, un groupe de réflexion LGBTQ +, a utilisé les données recueillies par un sondage Axios-Ipsos à l'automne 2020 pour tirer ses conclusions, qui ont mis en évidence les importantes disparités liées au COVID affectant les personnes LGBTQ + de couleur. Les chercheurs ont noté que les informations sur l'impact du COVID-19 sur les personnes LGBTQ+ sont rares car la plupart des efforts de collecte de données financés par l'État - y compris les informations du Bureau américain du recensement - n'incluent pas de questions démographiques sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre.

Actuellement, à l'exception de la Californie et de la Pennsylvanie, aucun État n'inclut les personnes LGBTQ+ dans sa collecte de données COVID-19. Le manque d'enquêtes de recherche sur les effets de la pandémie sur les personnes LGBTQ+ est préoccupant, car la communauté est fortement représentée parmi les travailleurs de première ligne et les personnes occupant des emplois dans le secteur des services, les deux catégories présentant un risque accru de contracter le virus.



Le rapport a également conclu que les personnes LGBTQ + de couleur déclarent de manière disproportionnée avoir été licenciées ou mises à pied de leur emploi et avoir du mal à payer les nécessités de base. Environ 29 % des personnes LGBTQ+ de couleur avaient des problèmes pour acheter des articles ménagers, contre 14 % des répondants blancs non LGBTQ+ signalant des difficultés similaires. De plus, 26 % des personnes LGBTQ+ de couleur ont déclaré avoir des difficultés à payer leur loyer ou leur hypothèque, alors que seulement 9 % des personnes blanches cishet de l'enquête ont déclaré la même chose.



La capacité de payer les factures a été une source de tension pour d'innombrables millions de personnes tout au long de la pandémie, mais elle a pesé assez lourdement sur les personnes de couleur LGBTQ+, 63 % des répondants exprimant une telle inquiétude. On estime que 33 % des personnes blanches non LGBTQ+ ont dit la même chose.

Les personnes LGBTQ+ dans leur ensemble ont indiqué leurs attitudes différentes à propos de divers éléments de la pandémie et de la réponse plus large du gouvernement. Les chercheurs ont posé des questions pour mesurer la confiance dans le gouvernement et les responsables de la santé publique concernant le COVID-19, les résultats montrant que les personnes LGBTQ+ étaient moins susceptibles de faire confiance à la réponse du gouvernement fédéral à la pandémie. Seuls 28 % des répondants LGBTQ+ ont déclaré qu'ils estimaient que les sociétés pharmaceutiques avaient leur meilleur intérêt à l'esprit, tandis que 40 % des personnes cishet avaient un point de vue similaire.

Les disparités raciales dans les décès dus au COVID-19 ont également été prononcées dans les résultats de l'étude. Environ un tiers des personnes LGBTQ+ de couleur ont déclaré connaître une personne décédée du COVID-19, contre 20 % de l'ensemble des Blancs.

Flacon dLes personnes vivant avec le VIH seront bientôt éligibles pour recevoir le vaccin COVID à New York Les personnes immunodéprimées peuvent s'inscrire pour un rendez-vous pour se faire vacciner à partir du 14 février.Voir l'histoire



[Les personnes LGBTQ+ de couleur] sont également plus susceptibles de suivre les mesures de santé publique, telles que se faire tester pour le COVID-19, la distanciation sociale et le port de masques que les personnes blanches non LGBT, ont écrit les auteurs du rapport. L'impact de la pandémie sur les personnes LGBT - et les personnes LGBT de couleur en particulier - doit être pris en compte alors que le gouvernement fédéral cherche à rétablir la confiance dans les institutions répondant à la crise de santé publique et à fournir un soutien aux personnes les plus économiquement touchées par COVID-19 .

Même avec les résultats désastreux pour les personnes de couleur LGBTQ+, certains réseaux de soutien ont émergé pour ceux qui ont lutté contre les impacts sanitaires, économiques et sociaux de la pandémie.

For the Gworls, un collectif dirigé par des trans noirs, a récemment annoncé qu'il a redistribué plus de 1 000 000 $ grâce à son programme d'entraide au cours des 18 derniers mois, ce qui comprend une brève période précédant l'émergence de la COVID-19. Le groupe a déboursé près de 600 000 $ pour l'aide au loyer, environ 53 000 $ en fonds médicaux depuis avril 2020 et 460 000 $ en soutien à la chirurgie d'affirmation de genre depuis juillet 2019. La majeure partie de l'argent du fonds d'entraide a été collectée au cours du second semestre 2020. .

Si vous m'aviez dit que des centaines de milliers de personnes me feraient confiance avec un million de dollars pour aider les gens, je n'aurais pas pu le comprendre, a déclaré le fondateur Asanni Armon dans une légende Instagram accompagnant l'annonce, ajoutant qu'ils sont reconnaissant et éternellement reconnaissant pour le soutien.