'Drag Race: All Stars 4' Récapitulatif de l'épisode 9: C'est la dernière ligne droite, Hennies

Cela ne fait qu'une semaine que l'élimination du rouge à lèvres entendue 'dans le monde entier' , mais le spectacle doit continuer, messieurs ! Cette semaine, les reines de All Stars 4 ont traité les conséquences de la sortie de Manille, puis se sont mises en branle pour une parodie de Sex and the City qui a vu deux reines briller, et le reste… eh bien, allons-y ! Nos chercheurs résidents de Drag Race JP Brammer et Michel Cuby sont de retour à la maison, les talons claquent, etc. pour décomposer cet épisode de la dernière partie de la saison.



JP : Et bien Cuby, nous revoilà. Nous avons eu les retombées du départ choquant de Manille, un autre défi d'acteur comique et la fin officielle de Latrila. Plus à venir à ce sujet, mais sœurette, que pensez-vous de cet épisode? Avez-vous bâillonné? Avez-vous étouffé? Je veux dire, pour ma part, j'ai été diverti, mais je dois dire que je pensais que Manille obtenir la côtelette aurait secoué un peu plus la table. Tout le monde agit comme si c'était une chose tout à fait normale à faire ! Même Monét avait choisi Miss Luzon pour rentrer chez elle (bien que ses raisons soient un peu plus profondes que celles de Naomi). Discutons.

Michael : C'est vrai que l'élimination de Manille a été traitée plus trivialement qu'elle ne le méritait peut-être, mais comme Naomi nous l'a si délicieusement dit, la vie n'est pas juste. Habituez-vous-y ! Manille a dérapé une fois et en a subi les conséquences. De plus, personne n'était vraiment contrarié que le favori soit parti maintenant – il suffit de demander à Trinity. Et maintenant que Naomi avait mis fin aux éliminations équitables, toutes les autres règles de bienséance étaient ignorées, et je mentirais si je disais que cela ne m'excitait pas du tout.



Mais passons au principal défi de la semaine : un hommage à la sitcom HBO préférée de tous les homosexuels avec Sarah Jessica Parker, intitulée Sex and the Kitty Girl 3 : The Shequel That Never Was Never Meant to Be. En tant que personne qui a vu chaque épisode de SATC au moins trois fois, j'étais prêt à relever ce défi dès le début.



JP : Eh bien, le thé, c'est du thé ! Et oui, moi aussi j'étais excité par ce défi. Je ne suis pas super fan de SATC ou quoi que ce soit, mais j'adore ces moments où les filles se battent pour un rôle convoité, et Trinity contre Monét dans un jeu de pierre, papier, ciseaux pour la parodie de Samantha m'a donné tout ce dont j'avais besoin. Le Tuck a-t-il peut-être gagné tout le match grâce à l'obtention du rôle ? Peut-être! Mais passons aux performances réelles. Ce qui m'a frappé, c'est à quel point ils donnaient l'impression que tout le monde faisait ça ! Fille, ces éditeurs m'ont fait craindre pour chacun d'eux.

Michel : Fille. Je sais. Tout d'abord, ces reines ont enregistré bien plus que ce que nous les avons vues en répétition – ce qui, je le sais, arrive tout le temps, mais c'était quelque chose de différent. Et cela ne m'a dérangé que rétrospectivement parce que cela m'a fait réaliser à quel point je m'étais trompé sur plusieurs scènes précédentes. Comme, d'après ce qu'on nous a montré, Trinity avait vraiment raté la cible en ce qui concerne la livraison de répliques dans la signature drôle de Kim Cattrall, alors j'ai d'abord pensé que l'ombrage qu'elle avait pris quand Monét a dit qu'elle aurait fait un meilleur travail ne semblait pas méritée. Mais en réalité, Trinity l'avait vraiment tué ! (Je pense que Samantha aurait été fière.) Donc Monét avait tort.

Les seules personnes dont les performances étaient cohérentes avec ce qui a finalement été inclus dans la coupe finale étaient Naomi Smalls, qui semblait très peu naturelle en tant que SJP depuis le début, et Monique Heart, qui était un délice dès la seconde où elle s'est présentée sur le plateau. Bien que je doive demander : pourquoi Monique ne peut-elle pas garder une putain de perruque sur la tête ? !



JP : Ugh, Naomi, que nous défendons. Ça craint quand une reine bombarde quelque chose quand c'est lié à quelque chose qu'elle aime ! Elle aimait clairement SATC, selon ses conversations Werk Room, mais ce SJP n'a rien fait pour moi. C'est un rôle difficile, c'est sûr, mais tout ce que cela m'a fait ressentir, c'est la nostalgie de l'œuvre d'art de la performance de haut niveau qui était club 96 . Trinity, quant à elle, m'a vraiment surpris, et puis bien sûr il y a Monique. Une octave. Une légende. Ils étaient clairement les deux seuls à avoir vendu quoi que ce soit, malgré la perte chronique de perruque de Monique. Quelle... fille, est-il temps d'investir dans une nouvelle marque de colle ? Je suis sûr que vous aurez bientôt des sponsors !

En tout cas, je meurs d'envie de discuter de cette piste avec vous. Les furries ont vraiment gagné, hein.

Michael : Oh, la piste. Eh bien, hé, Kitty Gurl ! Une fois de plus, Naomi a conquis mon cœur. Sa dame aux chats couture du 21e siècle était si amusante et si à la mode. C'était super de voir Jason Wu là-bas pour la complimenter. Qui ne voudrait pas que son look soit salué par un grand designer ? J'ai aussi adoré le glam Puss In Boots de Monique. Elle pourrait me marcher dessus avec ces bottes et je lui demanderais simplement de recommencer.

Trinity avait l'air bien - vous ne pouvez jamais vous tromper dans un catsuit moulant quand vous avez le corps de The Tuck - mais je me suis un peu ennuyé par son interprétation directe et très littérale. Et le maillon le plus faible était définitivement Latrice. J'ai vu son concept mais il n'a tout simplement pas été bien exécuté du tout. Elle a toujours eu du mal pendant la potion de piste et il était normal qu'elle soit renvoyée chez elle dans un épisode où son look tombait bien en dessous de la barre fixée par tout le monde.

JP : Comme d'habitude, d'accord tout autour sur la piste. C'était la confirmation pour moi que, oui, c'était le moment pour Latrice de partir. Je suis triste parce que je l'aime, évidemment, et cette course n'était pas géniale pour elle. Mais je sais que ce n'est pas la fin de Miss Royale.



Nous entrons donc dans la dernière ligne droite avec Trinity, Monét, Monique et Naomi. De toute évidence, Naomi a la plus grande bataille devant elle, mais elle a brillé ces derniers temps, malgré les performances de SJP. Trinity a devancé le peloton, suivie de près par Monét, et Monique a également soumis un solide travail. Ça pourrait vraiment être le jeu de n'importe qui, ma fille ! Eh bien, ce n'est probablement pas le jeu de Naomi. Mais reste. Je suis impatient de voir ce qui se passera ensuite.

Michael : Ne dors pas sur Naomi ! Elle pourrait bien vous surprendre ! Mais pour l'instant, je pense qu'il est clair que Trinity est celle à battre. Elle l'a prouvé à tous égards ce soir, et sa synchronisation labiale avec When I Think of You était la cerise sur le gâteau d'un gâteau parfait. Le magnifique moment rose vif à grandes manches dans lequel elle s'est transformée a tellement éclaté sur scène. (Je l'aimais encore plus que son look de piste.) J'étais tellement complètement transpercé par elle tout le temps que je ne me souciais même pas de la révélation de Monique – et puis quand Trinity a fait sa propre révélation, j'ai bâillonné encore plus fort. C'était tellement plus efficace.

Je pense aussi que Trinity joue peut-être à un jeu plus sournois qu'elle ne le laisse entendre: après avoir commencé cet épisode en affirmant qu'elle allait toujours prendre des décisions justes basées sur des bulletins, Trinity l'a changé pendant les discussions en coulisses quand elle avait le dessus, et a dit qu'elle allait également commencer à juger en fonction de ce que chaque reine faisait en dehors de la compétition ainsi que de qui vous êtes en tant que personne. En fin de compte, elle a renvoyé Latrice à la maison – qui, je dirais, est la reine la plus respectée en dehors de la compétition – alors peut-être qu'elle est revenue aux bulletins après tout, mais je garderais un œil ouvert. Et ne vous méprenez pas. Je suis pleinement convaincu que Monique ou Monét (ou même Naomi) pourraient tirer quelque chose dans ces dernières heures et finalement se démarquer en tant que gagnant – et je ne me plaindrais pas du tout. Dieu sait que j'aimerais enfin voir une All Star of Color !